La septième vague – Daniel Glattaeur

la septième vague

Titre : La septième vague

Auteur : Daniel Glattaeur

Date de parution : 2011 (date vo)

280 pages

Edition : Le livre de poche

Résumé : Si vous avez lu Souffle le vent du nord, c’est la suite. Sinon, je vous réfère à l’article que j’ai fait sur ce livre car cet article risque de spoiler le premier tome ! Globalement, j’ai trouvé que c’était une suite satisfaisante !

Avis

Quel soulagement que l’histoire ne se finisse pas réellement comme dans Souffle le vent du Nord, même si j’y ai cru quelques secondes. Pourquoi pas ? Cette fin était cruelle mais justifiée (à force de tourner autour du pot). Mon petit côté sadique en était satisfait, puis finalement je me suis dit que c’était dommage.

Concernant La septième vague, je l’ai trouvé un peu moins addictif que le premier tome car la fin était plus prévisible. Toutefois, c’est une bonne suite, avec ses rebondissements. Nous nous posons moins de questions qu’à la lecture du premier tome. Nous avons surtout les réponses qui nous manquent, par exemple : à quoi ressemble Emmi ?

Je voulais savoir si Emmi était comme je le pressentais, ce fut le cas et ça a rendu le personnage plus attachant pour moi. On avait le choix entre trois physiques, dont l’un improbable pour moi. Non que le physique soit si important mais il indique des traits de personnalité qui ont parfois du mal à transparaître dans les écrits. Il donne un indice sur l’état d’esprit de la personne derrière son ordinateur : est-elle vraiment sûre d’elle lorsqu’elle clique sur « envoyer » ? En effet, dans le premier tome tout était perçu sous le prisme des mails, j’avais du mal à m’attacher à cette Emmi et à son côté indécis. Je ne comprenais pas certaines de ses réactions comme le fait de s’accrocher à son mariage. Les deux Emmi possibles étaient opposées. Je me suis dit que je la comprendrais mieux si elle avait le physique que je pressentais. Je l’ai trouvé plus pertinente que dans le premier tome. Je l’ai mieux comprise et mieux appréciée. Concernant Léo, je l’ai trouvé égal à lui-même.

On cerne mieux les personnages et malgré les rebondissements qui sont présents, on devine comment la situation peut se débloquer. Cela dit, c’est toujours bien écrit et cela n’empêche pas de vouloir aller au bout et de douter parfois.

Bref, à l’instar du premier tome, j’ai passé un bon moment de lecture !

Publicités

2 réflexions sur “La septième vague – Daniel Glattaeur

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s