Quand souffle le vent du nord, Daniel Glattaeur

quand souffle le vent du nord

Titre : Quand souffle le vent du nord

Auteur : Daniel Glattaeur

Date de parution : 2008 (date vo)

348 pages

Edition : Le livre de poche

Résumé sur livraddict :

Résumé livraddict « En voulant résilier un abonnement, Emma Rothner se trompe d’adresse et envoie un mail à un inconnu, un certain Leo Leike. Ce dernier, poliment, lui signale son erreur ; Emma s’excuse, et, peu à peu, un dialogue s’engage entre eux, par mail uniquement. Au fil du temps, leur relation se tisse, s’étoffe, et ces deux inconnus vont se mettre à éprouver l’un pour l’autre une certaine fascination. Alors même qu’ils décident de ne rien révéler de leurs vies respectives, ils cherchent à deviner les secrets de l’autre… De plus en plus attirés et dépendants, Emmi et Leo repoussent néanmoins le moment fatidique de la rencontre. Emmi est mariée, et Leo se remet à grand peine d’un chagrin d amour. Un jour, pourtant – enfin ! –, ils décident de se donner rendez-vous dans un café bondé de la ville. Mais ils s’imposent une règle : reconnaître l’autre qu’ils n’ont pourtant jamais vu, avec interdiction formelle de lui parler… »

Avis :

Lorsque j’ai commencé ce livre, c’était censé être une lecture de bus mais je n’ai pas pu faire autrement que la terminer chez moi. Ce fut addictif malgré quelques longueurs vers la fin. J’avais rapidement envie de savoir le fin mot de l’histoire et j’ai été surprise car je ne savais pas qu’il y avait une suite… donc la fin m’a laissé sur ma faim !

J’ai surtout apprécié la première moitié du livre. Au début, ils apprennent à se connaître et on se prend au jeu avec eux. On se pose des questions : qui ils sont ? Vont-ils se rencontrer ?

« Nous posons des questions dont le charme est de ne pas obtenir de réponses » dit Léo. P 28

Tout repose ensuite sur l’imaginaire. Ils ne peuvent pas se passer l’un de l’autre mais craignent qu’une rencontre ne brise ce charme. C’est joliment écrit et avec humour. Chaque personnage a sa façon d’écrire. Je préfère celle de Léo, je préfère également son point de vue et sa personnalité.

Même si avancer dans ma lecture n’a pas diminuer mon envie de connaître la fin, les doutes des protagonistes sur l’intérêt d’avoir une relation réelle (irl dirons-nous) s’éternisaient trop à mon goût. Cette partie là a été parfois pénible à lire, j’avais besoin d’un nouveau rebondissement (et j’ai fini par l’avoir).Si la lecture est très rapide, du fait que le roman soit épistolaire donc dynamique, la relation stagne et tourne en rond dans le dernier quart et j’ai tourné les pages avec une certaine impatience.

J’ai beaucoup aimé la fin. Je me suis dit « WTF !!! » et je suis contente que la suite soit déjà sortie. On se pose encore de nombreuses questions et je me doutais bien, quand je tournais les dernières pages, qu’il était impossible que ça se finisse en si peu de pages.

Du coup, je me suis rapidement procuré le deuxième tome intitulé La septième vague.

Publicités

4 réflexions sur “Quand souffle le vent du nord, Daniel Glattaeur

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s