The mortal instruments, tome 1 – Cassandra Clare

la cité des tenebres

Titre : The Mortal Instruments

Tome 1 : La cité des Ténèbres

Auteur : Cassandra Clare

Date de parution : 2007

570 pages

Edition : Pkj (pocket jeunesse)

Résumé de la 4ème de couverture : 

Clary n’en croit pas ses yeux. Elle vient de voir le plus beau garçon de la soirée commettre un meurtre. Et, détail terrifiant : le corps de la victime a disparu d’un seul coup ! Mais le pire reste à venir… Sa mère a été kidnappée par d’étranges créatures et l’appartement complètement dévasté. Sans le savoir, Clary a pénétré dans une guerre invisible entre d’antiques forces démoniaques et la société secrète des Chasseurs d’Ombres… Une guerre dans laquelle elle a un rôle fatal à jouer.

J’approfondis un peu le résumé. Suite à ce kinapping, Clary n’a personne vers qui se tourner, même pas Luke le meilleur ami de sa mère qui la rejette. Elle est donc plus ou moins recueillie à l’Institut où siègent quelques chasseurs d’ombre de son âge et un plus âgé qui a connu sa mère. Celle-ci a été kidnappée pour une raison : elle détiendrait un objet précieux (La coupe mortelle) et Clary essaiera donc par tous les moyens de le trouver avec l’aide de Jace (un chasseur d’ombre) et son meilleur ami de longue date, Simon. Durant sa quête, elle devra faire face à des révélations concernant son passé en plus des démons du monde obscur !

Avis : 

Ayant ce livre dans ma PAL depuis presque 2 ans, et ne voulant pas rester sur la déception de The 100, je me suis dit que c’était le moment de me lancer dans ce YA dont j’avais également déjà vu l’adaptation. Ma belle-mère m’a offert ce livre (et les 3 suivants) Noël 2013. A l’époque, j’avais commencé ma lecture d’emblée mais je venais de voir le film donc cela m’ennuyait un peu.

Là, j’ai un peu oublié le film et même si les événements me revenaient en mémoire au point de connaître la différence entre le livre et le film et d’anticiper certains passages, je ne me suis pas ennuyé du tout. Globalement, j’ai apprécié ma lecture même si j’en retiens quelques points négatifs notamment quelques longueurs dans les dialogues par moment. Bon c’est plutôt rare mais ça casse un peu la lecture. Je fais référence à quelques dialogues concernant le triangle amoureux (auquel je n’ai pas adhéré) ou aux rivalités avec Isabelle. Ceux qui l’ont lu comprendront sûrement, le dialogue final entre les deux filles est le pire je trouve.

Pour le positif, j’ai trouvé ça bien écrit, simple mais agréable et je n’ai pas remarqué de coquilles. L’histoire est bien menée, on découvre peu à peu le Monde Obscur sans que cela ne soit trop lent. Ce que j’ai le plus apprécié, et que j’aurais encore plus apprécié si je n’avais pas vu le film évidemment, c’est le cheminement qui mène aux révélations. Ces révélations tournent autour du personnage principal, Clary. La jeune fille découvre à la fois un nouveau monde mais aussi l’histoire de sa famille. S’il faut qu’elle récupère la Coupe Mortelle, cette quête la mène vers une quête identitaire un plus profonde : le passé de sa mère, son propre passé.

Toutefois, je l’ai parfois trouvé énervante par moment ou pas très futée. En ce qui concerne les histoires d’amour, je ne lui en ai pas tenu rigueur. On est tous un peu aveugle quand ça nous arrange… mais en ce qui concerne le rejet de Luke, qui était comme un père pour elle, le lecteur comprend de suite que s’il ne la rejetait pas, ce serait trop dangereux de toute façon. J’aurais apprécié qu’elle doute à son propos plutôt que de penser catégoriquement que c’était fini.

Mis à part cela, je n’ai pas spécialement accroché aux personnages principaux. J’ai beaucoup aimé Simon et Luke, Simon pour sa personnalité et sa verve ; et Luke car je le trouve énigmatique depuis le début. On perçoit le début qu’il est une des clés des révélations et détient pas mal d’informations puisqu’il connaît la mère de Clary depuis longtemps.

Clary me rend indifférente. C’est dommage car s’attacher un minimum au personnage principal permet de rendre la lecture plus addictive mais je n’ai pas eu un coup de cœur pour elle. Cela peut changer au tome suivant.

Quant à Jace, son binôme pour la plupart de ses aventures, il me sortait littéralement par les yeux dans le film… Et là miracle, j’ai réussi à comprendre ce personnage et ses réactions que je trouvais « gamines » ou « surjouées », genre le bad boy quoi !

En bref, j’ai passé un bon moment de lecture en me replongeant dans cette histoire. Du coup j’en attends beaucoup du tome 2 qui pourrait s’avérer meilleur.

Publicités

3 réflexions sur “The mortal instruments, tome 1 – Cassandra Clare

  1. J’ai bien aimé cette saga, même si j’ai eu un peu de mal avec ce 1er tome … Même si c’est un livre ado, beaucoup de choses sont très prévisibles et les réactions des héros pas très réalistes … Notamment Clary et Simon qui acceptent toutes ces révélations beaucoup trop facilement!! Mais la suite est mieux, les personnages attachants et l’univers vraiment sympa! 🙂

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s