Horrorstör – Grady Hendrix

horrorstor2

Horrorstör de Grady Hendrix

Editions Milan

240 pages

Sortie VF 2015

 

Résumé 4ème de couv : 

Il se passe quelque chose d’étrange au magasin de meubles d’Orsk à Cleveland, en Ohio. Ces derniers temps, les employés découvrent, en arrivant le matin, des étagères Kjërring démontées, des piles de gobelets Glans renversées, des armoires Liripip fracassées. Les ventes sont en berne, les responsables de rayon en panique : les caméras de surveillance ne montrent rien d’anormal. Pour lever le mystère, une équipe de trois employés se retrouve engagée pour rester sur place toute une nuit. Au coeur de l’obscurité, ils arpentent les allées du showroom désert, courent après d’inquiétants bruits et finiront par se confronter aux pires horreurs.

Mon avis :

Un objet livre très sympa.

Comme beaucoup de monde, je me suis procurée ce livre pour l’objet livre.Dès le départ, on a le plan du magasin Orsk (très utile pour la suite), puis un bon de commande, une présentation du magasin. Au fil du livre, on découvre d’autres surprises. J’ai trouvé ça très original surtout pour un livre d’horreur. En effet, toute cette présentation ne manque pas d’humour, du moins ça change des couvertures sombres (bien que la 4ème de couv le soit). Là, le concept catalogue est poussé au maximum. Bref, tout ceci me laissait présager une certaine dualité dans ce livre entre humour et horreur et je me demandais vraiment ce que j’allais y lire !

Une histoire intéressante qui met du temps à basculer dans l’horreur.

J’ai trouvé que l’histoire mettait du temps à basculer dans l’horreur, mais l’histoire est intéressante sur d’autres aspects. Au départ, l’auteur pose bien les bases. A vrai dire, je ne me suis pas attachée aux divers personnages mais j’ai bien aimé le contexte. Cela commence très gentiment. Amy qui ne s’épanouit pas du tout dans son travail et sa vie doit faire des heures sups pour attraper, avec quelques collègues, un vandale. En effet, tous les matins, les salariés retrouvent des objets vandalisés et cela ne peut plus durer. Le responsable propose alors à certains de passer la nuit dans le magasin, et contre toute attente, ils vont y passer une nuit d’horreur. Quelqu’un est là et vandalise déjà les lieux. Mais qui est-il vraiment ? Que leur veut-il ? Ensuite, on a un scénario de film d’horreur. J’avoue que je n’ai pas frissonné des masses, ce qui est un peu dommage.

Au-delà de l’horreur, j’ai vraiment apprécié la réflexion derrière concernant le thème du travail notamment dans ce genre d’enseigne, le management. Je ne m’attendais pas à ça et cette partie là m’a agréablement surprise. Grady Hendrix fait un parallèle entre ce travail et une prison avec une certaine habilité. Sa plume est agréable. En réalité, j’ai trouvé ce livre plus intéressant que frissonnant et même si cela a contribué au fait que j’ai bien aimé, j’aurais aimé qu’il fasse un peu plus peur (tout en gardant la réflexion), car du coup j’étais pressée de le finir durant les derniers chapitres (ceux avant l’épilogue, j’ai bien aimé ce dernier d’ailleurs!). Ah je n’ai pas répondu à la question de l’humour ! Il est bien présent puisque l’auteur parodie Ikea. De plus, les personnages, même si je ne m’y suis pas attachée, m’ont amusée dans leur façon d’être et leurs réflexions. Il y a différents profils entre le responsable lobotomisé par les règles de management de Orsk, Amy l’employé rebelle, Ruth Ann l’employée modèle, etc.

– Ecoutez, ne le prenez pas mal, mais je n’en peux plus de vos conseils sur ma carrière ! Et je vous en supplie, arrêtez de citer les mémoires de Tom Larsen. Je sais que ce travail est une religion pour vous, mais pour moi, c’est juste un job.

– C’est exactement ça, votre problème, répartit Basil.

– Ah oui? Parce que ça devrait être quoi d’autre ? 

– Un métier ! (p41)

En bref, c’est un livre assez intéressant même s’il manque de frissons. Il y a plusieurs niveaux de lecture et j’ai préféré le côté parodique au côté horreur même si l’un ne va pas s’en l’autre. :’)

Publicités

11 réflexions sur “Horrorstör – Grady Hendrix

  1. Comme j’ai déjà pu t’en parler, ce livre m’intéressait, mais plus pour l’objet que pour l’histoire même dont je n’ai entendu que des avis mitigés. Du coup, je pense passer ma route sur celui-ci et je te remercie de m’avoir décidée !

    Aimé par 2 people

  2. J’avais bien aimé ce roman, même si ça m’a fait plus peur qu’à toi (en même temps j’ai peur pour pas grand chose^^). C’est vrai que l’objet livre est génial! Si ça t’intéresse, j’ai aussi écrit une chronique de ce roman sur mon blog:)

    Aimé par 2 people

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s