Premières lignes #6

Je vous retrouve le rdv « Premières lignes » initié par Ma Lecturothèque.

Rappel du principe : chaque semaine, je prends un livre et je vous en cite les premières lignes du récit.

La rentrée littéraire arrive, et dans le lot, le nouveau Nothomb. Ce n’est pas la première fois qu’elle reprend un titre connu, ici Riquet à la Houppe, conte de Charles Perrault. Je trouve que le thème de ce conte correspond bien à Nothomb et j’ai hâte de lire ce qu’elle va en faire ! En attendant, voici les premières lignes, qui commencent par le récit de la naissance de Riquet, comme dans le conte originale.

riquet à la houppe

 

« Enceinte à quarante-huit ans pour la première fois, Enide attendait l’accouchement comme d’autres la roulette russe. Elle se réjouissait pourtant de cette grossesse qu’elle espérait depuis longtemps. Quand elle en avait pris conscience, elle en était au sixième mois.
– Enfin, madame, vous n’avez plus vos règles ! dit le médecin.
– A mon âge, ça me paraissait normal.
– Et les nausées, la fatigue ?
– Je n’ai jamais été très bien portante.
Le docteur dut admettre que son vendre à peine rond n’était guère significatif. Enide appartenait à cette génération de femmes si petites et graciles qu’elles ne paraissaient jamais des femmes et passent brutalement de l’état d’adolescentes à celui de vieilles petites filles. »

Riquet à la houppe, Amélie Nothomb, Albin Michel, 196 pages, 17 août 2016

En bonus, les premières lignes du conte de Perrault 🙂

« Il était une fois une reine qui accoucha d’un fils, si laid et si mal fait, qu’on douta longtemps s’il avait forme humaine. Une fée qui se trouva à sa naissance assura qu’il ne laisserait pas d’être aimable, parce qu’il aurait beaucoup d’esprit; elle ajouta même qu’il pourrait, en vertu du don qu’elle venait de lui faire, donner autant d’esprit qu’il en aurait à celle qu’il aimerait le mieux. »

En intégral sur le site dinosoria.com. 

Et vous, avez-vous envie de découvrir ce roman ?

Publicités

20 réflexions sur “Premières lignes #6

  1. Je n’ai jamais rien lu d’Amélie Nothomb – je lis surtout du SFFF, du coup ça ne m’attirait pas vraiment… – mais je dois dire que ces premières lignes donnent envie. Je ne connais pas ce conte non plus, il faut que je me renseigne à ce sujet 🙂

    Aimé par 2 people

    1. Si jamais, il y a Peplum qui approche la science-fiction de manière assez originale, même si mon Nothomb préféré est Mercure.
      Le conte sur le thème de la beauté intérieur et extérieur est très sympa en tout cas !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s