Premières lignes #8

Je vous retrouve le rdv « Premières lignes » initié par Ma Lecturothèque.

Rappel du principe : chaque semaine, je prends un livre et je vous en cite les premières lignes du récit.

Je reviens de vacances en douceur avec les premières lignes. Et pour ce rendez-vous, j’ai choisi un livre que je viens de me procurer pour Le Club de Lecture du pingouin vert (j’ai mis le lien, ainsi si vous l’avez dans votre PAL, n’hésitez pas à nous rejoindre). Il s’agit d’Une vie entre  deux océans de M.L  Stedman. Ce livre ne me tentait pas plus que ça mais les bons avis (prix des lecteurs) et sa sélection au club de lecture ont attisé ma curiosité ! J’apprécie que le livre commence par une carte. Les premières lignes narrent la découverte du bébé par Isabel (bébé qu’elle va vouloir garder comme le résumé l’indique, ce qui aura des « conséquences dévastatrices »). Le style est agréable, je pourrais bien me laisser rapidement embarquer dans ce récit. Et vous ? L’avez-vous lu ? Vous tente-t-il ?

couv31199820

carte
L’histoire se passe en Australie.

PREMIERE PARTIE

Le 27 avril 1926

Le jour du miracle, Isabel, agenouillée au bord de la falaise, arrangeait la petite croix de bois flotté que son mari venait de fabriquer. un gros nuage solitaire traînaillait dans le ciel de cette fin d’avril, qui s’étendait au-dessus de l’île en miroir de l’océan. Elle arrosa encore un peu puis tassa la terre au pied du buisson du romarin qu’elle avait planté récemment.
« … et ne nous soumets pas à la tentation, mais délivre-nous du mal… » murmura-t-elle.
L’espace d’un instant son esprit lui joua des tours, elle eut l’impression d’entendre des pleurs de bébé. Elle repoussa cette illusion, et dirigea plutôt son regard vers un groupe de baleines qui remontaient la côte pour mettre bas dans des eaux plus chaudes ; elles refaisaient surface de temps à autre à la faveur de grands coups de queue telle une aiguille ondulant dans une tapisserie. Elle entendità nouveau les pleurs, mais, cette fois-ci, ils étaient plus forts dans la brune de l’aube. Non, ça ne pouvait pas être ça.

Une vie entre deux océans, M.L. Stedman, 528 pages chez Le livre de poche, première parution vo 2013, prix des lecteurs 2015. Un film serait prévu pour le 5 octobre 2016 !

Publicités

2 réflexions sur “Premières lignes #8

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s