Premières lignes #9

Je vous retrouve le rdv « Premières lignes » initié par Ma Lecturothèque.

Rappel du principe : chaque semaine, je prends un livre et je vous en cite les premières lignes du récit.

Pourquoi ce choix ? Je devais lire ce livre en août et je l’entame tout juste. L’édition est magnifique (eu dans une box) et j’ai hâte de me faire mon avis sur ce classique dont les premières lignes me plaisent. Je vous laisse découvrir.

oep

« C’est une vérité universellement reconnu qu’un célibataire pourvu d’une belle fortune doit avoir envie de se marier, et, si peu que l’on sache de son sentiment à cet égard, lorsqu’il arrive dans une nouvelle résidence, cette idée est si bien fixée dans l’esprit de ses voisins qu’ils le considères sur-le-champ comme la propriété légitime de l’une ou l’autre de leurs filles »

Ceci me donne très très envie. Ces premières lignes m’ont fait sourire, on sent que Jane Austen avait beaucoup d’esprit. Des premières lignes pleines de promesses pour ma part !

Orgueil et préjugés, Jane Austeen, écrit en 1796 (publié en 1813), 411 pages dans les éditions ültim. 

Publicités

6 réflexions sur “Premières lignes #9

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s