Journal d’un vampire en pyjama -Mathias Malzieu

vampenpyj

Journal d’un vampire en pyjama, Mathias Malzieu, éditions Albin Michel, 2016, 233 pages

« Me faire sauver la vie est l’aventure la plus extraordinaire que j’aie jamais vécue. »

Cela fait bientôt un mois que je garde cette chronique au chaud. J’ai eu une lecture de cet ouvrage en dent de scie et je voulais avoir un peu de recul. J’ai beaucoup aimé le début, je me suis ennuyée ensuite, j’ai fait une petite pause, et la fin m’a emporté.

Du coup, j’étais embêtée à la fin. Quand j’ai des lectures en dent de scie, j’ai du mal à cerner mon avis final. De plus, il est dur de juger un peu sévèrement un témoignage pourtant touchant, un combat contre une maladie.

Mais je voulais en parler, ne serait-ce que pour voir si vous me conseillez de tout de même lire La mécanique du cœur. Et sachez que malgré le fait que cette chronique soit sur mon ordinateur depuis un mois, je n’ai rien changé. >< J’ai juste recopié quelques citations que j’avais noté sur un papier.

Je viens de traverser l’enfer en stop. Le véritable enfer. Pas celui avec du feu et des types à cornes qui écoutent du heavy metal, non, celui où tu ne sais plus si ta vie va continuer.

Au début, j’étais assez emballée, ravie de découvrir l’écriture poétique de l’auteur. Il m’a fallu quelques pages pour en comprendre la portée autobiographique et le sujet (quand j’emprunte, je me fies à peu de choses, cela faisait longtemps que je voulais découvrir cet auteur et le titre était sympa. La couv est chouette aussi). Donc le sujet est dur. L’auteur a été malade, une maladie très grave, et il nous narre le récit de son combat. Je l’ai suivi au début avec passion.

Puis, j’ai eu du mal à avancer alors que le livre est plutôt court. Les jeux de mots étaient un peu nombreux pour moi, et ce n’est pas qu’ils ne m’ont pas plu car ils sont souvent bien trouvés et donnent à sourire malgré le contexte, mais ça m’a donné l’impression d’une certaine lourdeur. En clair, trop de jeux de mots tue le jeu de mot.

Du coup, mon sentiment est très ambigu, car cette lourdeur donne l’impression d’un humour nerveux, comme lorsque quelqu’un fait des blagues un peu vaseuses pour détendre une atmosphère trop pesante.

J’aurais pu devenir une chauve-souris comme n’importe quel vampire, mais non, quand on est un petit roux, on vire plutôt hamster.

Un récit d’hospitalisation, ce n’est pas facile à lire. Il y a en effet la monotonie de ces hospitalisations… Et oui, mais c’est la réalité et même si j’avoue avoir trouvé cela ennuyeux, je me dis qu’il l’a vécu en vrai et quel combat pour garder de l’espoir dans ce contexte! du coup, j’ai culpabilisé de mon ennui car il a pris le parti de ne pas faire d’ellipse. Un choix qui amène le lecteur a plus d’empathie, mais à double tranchant pour ma part car j’ai eu l’impression de souffrir avec lui. Je voulais juste qu’il s’en sorte, et j’ai continué pour en être sûre (l’auteur est très attachant!) même s’il m’aurait suffi de lire la presse. Bon, je ne regrette pas car la fin m’a davantage emporté.

Depuis le diagnostic, on m’a offert deux bibles et j’ai eu l’impression d’être dans un vieux film avec Fernandel, quand le médecin tire la gueule et qu’ils envoient le prêtre parler au grand-père foutu. Mais la foi religieuse ne s’invente pas pour moi. J’aime croire et je suis même devenu un rêveur professionnel, toutefois je veux pouvoir décider à quoi je crois.

Malgré tout ça, j’ai en effet été très touchée car c’est le récit d’un combat et même si l’écriture ne m’a pas totalement conquise (du moins dans le format roman, j’ai noté beaucoup de citations), tout ce récit et le fait qu’il soit raconté avec un certain humour fait que l’homme m’a touché. L’homme est touchant, dans ses doutes, dans sa façon de se battre…. J’ai aimé sa personnalité, donc celle du narrateur ce qui est un point positif, que ça soit une fiction ou un témoignage.

En bref, premier contact avec cet auteur avec un ouvrage difficile (je ne le savais pas en empruntant) donc peut-être pas le bon pour me faire un avis global. Ce livre m’a touchée mais pas totalement conquise… 

Peut-être fallait-il que je commence avec La mécanique du coeur ou un autre ouvrage plus fictionnel ? Qu’en pensez-vous ?

Publicités

18 réflexions sur “Journal d’un vampire en pyjama -Mathias Malzieu

    1. J’ai hâte de lire ta critique. Objectivement, je n’ai pas grand chose à redire sur ce livre et j’ai tenté d’exprimer mon ressenti malgré tout. Je vais quand même en lire un autre (sûrement la mécanique du coeur). J’espère qu’il te plaira !

      Aimé par 1 personne

  1. J’ai entendu beaucoup de bien de ce roman, mais effectivement, pas facile de lire un livre autobiographique surtout dans un tel contexte! J’ai un peu peur de tenter et de ne pas être totalement conquise comme toi… je pense que ça me culpabilisera un peu sachant que c’est vraiment ce que l’auteur a vécu!

    Aimé par 1 personne

    1. Oui, après c’était mon premier de l’auteur. Je pense que j’aurais préféré commencer par un autre et je vais quand même tenter de lire La mécanique du coeur ! En tout cas, les avis mitigés sont rares donc il y a pas mal de chances pour qu’il te plaise ! 🙂

      J'aime

    1. Merci pour ton retour. Je n’entends que du bien sur La mécanique du coeur, et on me le conseille depuis… si longtemps. Il faut vraiment que je le lise en 2017, et je pense que j’aurais dû commencer par là pour découvrir l’auteur. 🙂

      J'aime

      1. Je t’avoue que je l’ai préféré au plus petit baiser jamais recensé 😉 Maintenant qu’il fait tout le temps nuit sur toi est dans ma PAL… Il faudrait également que je le lise. Tu l’as lu ?

        Aimé par 1 personne

  2. Je n’ai jamais lu de livres de cet auteur et pourtant on me l’a souvent conseillé! 🙂
    J’avoue être plus attirée par la mécanique du cœur comme premier livre et après avoir lu ton avis, je pense que je ne commencerai pas par Journal d’un vampire en pyjama!

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s