Premières lignes #15

Je vous retrouve le rdv « Premières lignes » initié par Ma Lecturothèque.

Rappel du principe : chaque semaine, je prends un livre et je vous en cite les premières lignes du récit.

Pourquoi ce choix ? Ce livre est dans ma wishlist. Il m’intrigue beaucoup. Apparemment l’histoire se passe sur l’île de la Réunion, vue de manière uchronique. Cet univers a l’air de faire voyager, et je trouve que les premières lignes ne contredisent pas cette impression.

ladernierefeebourbon

« La route était périlleuse pour atteindre les sommets brûlés de la Fournaise. Après la montée éreintante depuis Saint-Pierre, il fallait s’éloigner des villages qui parsemaient la route des Plaines, traverser des landes désolées auxquelles s’accrochaient des nappes de brume… Suivre le balisage. Toujours. Dans ce paysage où le soleil qui éclairait si souvent les côtes ne perçait les nuages que quelques heures par jour, au mieux, les marques de chaux laissées par les précédents voyageurs constituaient le plus souvent la seule ligne de vie des marcheurs. Suivait la Plaine des Sables, immense étendue de grains noirs, hérissée de rochers qui se ressemblaient tous. Désert absolu, brouillard sur minéral, un néant au goût de métal dont bien des hommes n’étaient pas revenus. »

La dernière fée de Bourbon, Ophélie Bruneau, éditions du Chat Noir, 334 pages, 2015.

Publicités

10 réflexions sur “Premières lignes #15

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s