Harry Potter et l’enfant maudit – J.K. Rowling, Jack Thorne, John Tiffany

hp8 Harry Potter et l’enfant maudit, J.K. Rowling, Jack Thorne, John Tiffany, éditions Gallimard, 341 pages, 2016

Résumé : 

Etre Harry Potter n’a jamais été facile et ne l’est pas davantage depuis qu’il est un employé surmené du ministère de la Magie, marié et père de trois enfants. Tandis que Harry se débat avec un passé qui refuse de le laisser en paix, son plus jeune fils, Albus Severus, doit lutter avec le poids d’un héritage familial dont il n’a jamais voulu. Le destin vient fusionner passé et présent. Père et fils se retrouvent face à une dure vérité : parfois, les ténèbres surviennent des endroits les plus inattendus.

Je me demandais si cela valait le coup de faire une chronique. Bon, pas moins et pas plus qu’un autre livre, vous me direz. Mais avant de me lancer, je tenais à préciser l’état d’esprit dans lequel je l’ai lu, car cela y fait, et quel que soit le recul qu’on y mette, une grosse polémique a entouré ce livre.

Je me situe parmi ceux qui n’avaient pas trop d’attentes. J’étais déjà prévenue que le J. K. Rowling écrit en très gros sur la couverture est précédé de « d’après une nouvelle histoire originale de » ce qui nuance quand même sa participation. Prévenue aussi que c’était une pièce de théâtre, donc un format très différent de d’habitude, et ne laissant pas de place pour le schéma habituel d’un Harry Potter (durant une année scolaire, avec tout un développement et la magie des mots en plus de l’univers, etc.). Je ne préfère pas entrer dans la polémique du commercial ou non car le meilleur comme le pire demeure commercial tant que c’est Harry Potter : on sait que ça va se vendre. Le film l’est, la pièce aussi, n’empêche qu’ils peuvent être bons et respecter l’œuvre originale. Perso, je suis contente que cet univers très riche soit exploité, car il y a matière et il peut en ressortir de bonnes choses !

Mon avis :

Bon autant vous prévenir, j’ai préféré le film (et de loin). J’y avais pourtant placé plus d’attentes. Pour ce Harry Potter et l’enfant maudit, je m’attendais à une fanfic-théâtre qui aurait pu être sympathique.

Mon avis est mitigé, mais j’ai quand même trouvé du bon dans tout ça. D’ailleurs, si l’occasion m’était donnée d’aller voir la pièce, j’irai avec plaisir, et j’aurais préféré voir que lire.

Par moment, la pièce est assez difficile à visualiser quand bien même elle soit romancée (pourquoi??? Les didascalies sont bizarres à certains endroits). Le premier Acte m’a plutôt déçu, c’est vrai qu’il va très vite. J’ai lu le second acte quelques jours plus tard, c’est dire… On découvre de nouveaux personnages sympathiques, on est content de retrouver les anciens mais ça n’a plus vraiment la même saveur. On a l’impression de se retrouver devant un ersatz et j’ai eu un peu de mal. Cela dit, des fanfics j’en ai lus et j’ai toujours préférés celles où les personnages principaux originaux n’y existaient pas (époque des maraudeurs, époque inventée, autre pays… vous comprenez déjà pourquoi le film m’excitait bien plus.^^). Reprendre le trio mythique, c’est assez casse-gueule !

Je trouve que Harry est le personnage le mieux cerné, mais je peux me tromper étant donné que ma lecture date. Il est devenu un adulte compliqué, il est parfois chiant mais il m’a rappelé le Harry d’après Sirius, que je trouvais déjà compliqué et énervant malgré mon affection pour ce personnage (car on le comprend). Pour Hermione et Ron, j’ai trouvé ça moyen. Autant leur couple, je trouvais que ça passait mais le reste, je n’ai pas eu l’impression de retrouver vraiment leur caractère. J’ai aimé le personnage de Ginny, que je n’aimais pas trop dans les livres (la chambre des secrets est celui que j’ai le moins aimé et je n’étais pas fan du couple Harry-Ginny). Drago, je ne sais pas trop (j’ai tellement fantasmé ce personnage^^)… Les autres sont plutôt absents du décor, c’est dommage mais compréhensible vu le format. Enfin, il y a bien Mcgonagall, mais son personnage manque de fermeté, en plus j’ai en tête Maggie Smith qui la joue si bien dans les films, et là, ça n’allait pas… Bref, est-ce que tout ceci peut être rattrapé par le jeu des comédiens ? Je l’espère, mais je n’en sais rien. Là, c’est comme manger mon plat préféré avec un assaisonnement un peu raté, la matière première reste bonne mais mon palais imagine ce qu’il a raté.

Et les nouveaux ? Bon ça, j’ai plutôt aimé. Les personnages d’Albus et de Scorpius m’ont plutôt séduite. Les autres enfants, on ne les voit pas trop, et ils ne m’ont pas inspiré grand-chose. Le sujet de la relation père-fils et du mal être d’Albus est très intéressant. Du coup Albus, qui a son côté chiant, est un personnage que j’ai beaucoup apprécié. C’est vrai qu’il ne parait pas très mature, mais je l’ai trouvé attachant. Et Scorpius : personnage préféré de cette pièce pour ma part ! J’ai aussi beaucoup aimé leur amitié (je ne partage pas l’avis de certains, à aucun moment leur amitié ne m’a paru bizarre). J’ai trouvé qu’on ne les voyait pas assez, et je serai entrée plus vite dans l’histoire si cela avait été le cas.

Toujours est-il que de retour devant mon bouquin quelques jours plus tard, j’ai quand même mieux apprécié ma lecture. Si l’acte I était parfois dur à visualiser, j’ai trouvé qu’ensuite la pièce prenait son temps et elle s’est révélée une bonne surprise. Il y a certes quelques facilités scénaristiques, mais je vais vous épargner ces détails. Je veux juste souligner que j’ai trouvé la seconde moitié de ce livre plus entraînante. Il y a quand même pas mal de messages, j’ai l’impression, dans cette petite histoire (d’où je pense certains raccourcis). Outre la relation père-fils, l’héritage difficile d’Albus Severus Potter, on revient sur ce passé difficile et tous les sacrifices qui ont ramené la paix dans le monde des sorciers. En fait, il y avait pas mal de grain à moudre, ce qui fait que j’ai été emportée au final, mais qu’en refermant ce livre, je me suis dis « il y a du potentiel », vous voyez ce que je veux dire ? Du coup, je pense que la pièce passe beaucoup mieux.

En bref, une première moitié qui m’a laissé perplexe, une seconde moitié meilleure, mais je suis restée loin du ressenti magique qui m’a habité lors de ma lecture des Harry Potter 1 à 7. Les anciens personnages m’ont globalement déçu, j’aurais du coup préféré que l’histoire se focalise vraiment sur la nouvelle génération. Donc une fanfic sympa, mais sans plus, avec du bon et du moins bon. J’ai tout de même passé un bon moment.

Publicités

12 réflexions sur “Harry Potter et l’enfant maudit – J.K. Rowling, Jack Thorne, John Tiffany

  1. Je suis bien d’accord pour le parallèle Sirius Harry et sur le fait que Scorpius est plutot badass. Et puis Drago s’assagit avec le temps alors c’est vraiment beau quand ça le concerne, j’aime beaucoup ce personnage !

    Aimé par 1 personne

    1. Oui, Drago je préférais ne pas me prononcer car c’est vrai que j’adore ce personnage mais je l’ai un peu fantasmé (genre bad boy avec un bon coeur au fond, etc.) donc je n’étais plus très sûre de mes souvenirs (les réels mdr)… Mais j’étais contente qu’ils le fassent évoluer ainsi ! Mes fanfics favorites le concernait.^^

      Aimé par 1 personne

  2. Alors comme toi, qu’est-ce que j’aurai aimé que cela se focalise plus sur la deuxième génération!!!
    Hermione, Harry et Ron m’ont tellement agacés et déçus dans cette pièce. Grand coup de cœur pour Draco et Scorpius par contre! Contrairement à toi, je n’ai jamais imaginé Draco comme un bad boy au cœur tendre. Pour moi c’était toujours une ordure de première. Du coup j’ai adoré découvrir cette autre facette de lui.
    Mais même si cette pièce à des défauts, elle m’aura fait vivre un super moment. Cela m’a fait revenir des années en arrière quand je recevais le dernier livre (sorti) d’Harry Potter. Une nouvelle histoire avec ces personnages et monde qui me tient tellement à cœur. J’en ai presque versé une larme!

    Aimé par 1 personne

    1. Oui, j’aurais préféré voir la pièce en vrai en tout cas (mais c’est compliqué) ! Mais j’ai été plus satisfaite du film qui repars sur de nouvelles bases avec Norbert, à une époque qui me plait bien en tout cas. Tu l’as vu ? Si non, j’espère que tu aimeras autant que moi. Toute cette effervescence autour de Harry Potter m’a donné envie de relire la saga en 2017 !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s