Premières lignes #18

Je vous retrouve le rdv « Premières lignes » initié par Ma Lecturothèque.

Rappel du principe : chaque semaine, je prends un livre et je vous en cite les premières lignes du récit.

Pourquoi ce choix ? Parce que c’est Noël ! Je vous souhaite un joyeux Noël, j’espère qu’il vous a gâté ! Après avoir lu plusieurs ouvrages mettant en scène le père Noël dont les magnifiques lettres du père Noël de Tolkien, je vous présente les premières lignes du Père Porcher qui sera (enfin) mon premier Pratchett.

porcher

TOUT COMMENCE quelque part, quoi qu’en pensent beaucoup de physiciens.
Mais on sent confusément le problème que pose un commencement. On se demande tout haut comment les conducteurs de chasse-neige se rendent à leur travail ou comment les auteurs du dictionnaire vérifient l’orthographe des mots. chacun nourrit cependant le désir constant de trouver un point dans les réseaux sinueux, enchevêtrés de l’espace-temps sur lequel on pourrait poser un doigt métaphorique pour indiquer que c’est ici, précisément, que tout a commencé…

Père Porcher, Terry Pratchett, pocket, 397 pages (1997 en vo)

Publicités

10 réflexions sur “Premières lignes #18

      1. J’espère que Pratchett nous plaira 🙂
        Ça a l’air assez drôle en tout cas (en même temps, de ce que j’ai compris, il s’agit de light fantasy, de la fantasy humoristique, alors c’est normal ^^), mais j’ai peur d’en attendre trop…

        Bonne lecture !

        Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s