Premières lignes #21

Je vous retrouve le rdv « Premières lignes » initié par Ma Lecturothèque.

Rappel du principe : chaque semaine, je prends un livre et je vous en cite les premières lignes du récit.

Pourquoi ce choix ? Je pense le commencer prochainement. Les premières lignes sont saisissantes et très fluides. J’ai hâte de m’y mettre !

ditesauxloups

Cet après-midi-là, ma soeur Greta et moi étions chez notre oncle Finn pour qu’il fasse notre portrait, parce qu’il savait qu’il allait bientôt mourir. C’était après avoir compris que je n’emménagerais pas dans son appartement quand je serais grande et que je n’habiterais pas avec lui le reste de ma vie. Après avoir arrêté de croire que ce sida machin chose n’était qu’une sorte de malentendu.

Dites aux loups que je suis chez moi, Carol Rifka Brunt, 10/18, 497 pages (première vo 2012, vf 2015)

Publicités

12 réflexions sur “Premières lignes #21

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s