L’adoption, tome 1 – Zidrou et Arno Monin

adoptionL’adoption, tome 1 : Qinaya, Zidrou et Arno Monin, Editions Bamboo (2016), 66 pages

Résumé : Lorsque Qinaya, une orpheline péruvienne de 4 ans, est adoptée par une famille française, c’est la vie de tous qui est chamboulée. Mais pour Gabriel, ce sera encore plus compliqué : il lui faudra apprendre à devenir grand-père, lui qui n’a jamais pris le temps d’être père. Des premiers contacts un rien distants aux moments partagés, Gabriel et Qinaya vont peu à peu nouer des liens que même le vieux bourru était loin d’imaginer.


Sujet : l’adoption. Je pense que c’est assez clair avec le titre.^^ Les problématiques liées à l’adoption sont assez bien traitées dans ce tome (la difficulté d’adopter, etc.), mais j’attends de lire la suite, car il y a matière à creuser !

Graphisme : 

J’aime assez. J’ai aimé les couleurs toutes douces de cette BD, plus que les dessins.

Intrigue : Cette BD contient peu de pages au final pour un sujet très vaste, et on sait bien que certains points de vue manqueront. Ici, celui du grand-père est largement mis en exergue. On a bien sûr le point de vue des parents et de l’entourage, et celui de Qinaya qui au début parle très peu…

Ce grand-père est un personnage très attachant. De ce fait, je n’ai pas été dérangée que l’histoire se déroule par son prisme. Concernant le thème, mis en avant dans le titre, j’ai trouvé qu’il prenait vraiment son sens à la fin.

En effet, le grand-père est assez bougon, on ne le sent pas forcément près à accueillir sa petite-fille péruvienne… et c’est ça qui est touchant, cette relation entre les deux. J’ai été surprise, car je n’avais pas lu le résumé, qu’on ait si peu le point de vue des parents. Gabriel devient au fil des pages un grand-père formidable, alors qu’il n’a pas été forcément très présent en tant que père.

J’ai hâte de lire le tome 2, en espérant en savoir plus sur Qynaya, mais aussi sur le fait troublant qui clôt le tome 1. Et sur cela, je ne peux vous en dire plus. Cependant, cette BD vaut le coup qu’on s’y penche, et si vous la croisez au détour d’un rayon de votre médiathèque préférée, ne passez pas à côté !

En bref, si la relation grand-père/petite-fille est mises en exergue, cela ne m’a pas vraiment déplu. J’ai l’impression que ce tome introduit les suivants, qui devraient creuser le thème de l’adoption. Ce premier tome est néanmoins déjà touchant !

prixlitte

Publicités

14 réflexions sur “L’adoption, tome 1 – Zidrou et Arno Monin

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s