Les jours sucrés – Anne Montel et Loïc Clément

les-jours-sucresLes jours sucrés, Anne Montel et Loïc Clément, Editions Dargaud (2016), 145 pages

Résumé : À 25 ans, Églantine apprend le décès de son père et part pour Klervi, le village breton de son enfance. Elle y retrouve sa vie d’avant, ses souvenirs et la pâtisserie paternelle (qui est désormais la sienne), mais aussi Gaël, son amoureux de l’époque, sa tante Marronde et tous les chats du village. Surtout, elle découvre le journal intime de son père. Il y a mis tous ses secrets de vie et de cuisine. Un véritable guide pour Églantine. Et si c’était l’occasion d’un nouveau départ ?


Sujet : le deuil, le nouveau départ, une BD feel good, une douceur !

Graphisme : J’ai beaucoup aimé les dessins, vraiment doux et simples. Une douceur accentuée par des couleurs pastel. J’ai particulièrement aimé l’idée des débuts de chapitre, avec le point de vue des chats, et les titres gourmands !

Intrigue : Lorsqu’Eglantine apprend le décès de son père qu’elle n’a pas vu depuis des années et a appris à haïr, elle compte aller en Bretagne, signer les papiers, et rentrer sur Paris…

Cependant, son passé la rattrape. Sait-elle toute la vérité ? Il n’est pas question que du passé, mais également d’une quête d’identité. Est-ce que sa vie à Paris lui plait tant que ça ? La boulangerie ne serait-elle pas une opportunité d’un nouveau départ ? Puis il y a Gaël, le bel instituteur…

J’ai trouvé que le personnage d’Eglantine était assez agaçant, mais cela est contrebalancé puisque les autres personnages sont assez francs avec elle, et qu’elle possède une des meilleures qualités à avoir : la capacité à se remettre en question. Et quel plaisir de la suivre en compagnie de Gaël et de Marronde (je suis fan de cette vieille tante, trop mignonne !), des chats et des sucreries.

A ce propos, les auteurs ne lésinent pas sur les métaphores sucrées et pas seulement dans les titres qui correspondent à la fois à une gourmandise et à la situation… dont le premier : Paris-Brest ! Vous trouverez également pas mal de métaphores dans le contenu. Ce récit lié aux graphismes très doux nous font passer un bon moment.

En bref, si vous cherchez une douceur, ne passez pas à côté de cette BD !

prixlitte

Publicités

8 réflexions sur “Les jours sucrés – Anne Montel et Loïc Clément

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s