Premières lignes #24

Je vous retrouve avec le rdv « Premières lignes » initié par Ma Lecturothèque.

Rappel du principe : chaque semaine, je prends un livre et je vous en cite les premières lignes du récit.

Pourquoi ce choix ? C’est un livre dont je n’ai jamais lu d’avis, et que je lirai donc sans doute ce mois-ci pour le challenge « objectif du mois ». Ce livre est tout frais dans ma PAL, et le résumé me plaisait beaucoup. Réincarné en chien, Norbert, devenu Monsieur Quincampoix,se fait adopté par sa femme et se rend compte que leur mariage n’était pas si idyllique qu’il paraissait.

e3

Le chien n’est pas le meilleur ami de l’homme, mais de sa femme. Enfin de la mienne. Dont, depuis six mois, je partage l’existence dans la peau, sous poil ras et noir, zébré de brun – les académiques me qualifieront de bringé, mais ça peut paraître excessif- d’un bouledogue français avec pedigree et hautes origines.

Monsieur Quincampoix, Fred Bocquet, Editions Cousu Mouche (2006), 195 pages

Publicités

13 réflexions sur “Premières lignes #24

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s