Premières lignes #28

Je vous retrouve avec le rdv « Premières lignes » initié par Ma Lecturothèque.

Rappel du principe : chaque semaine, je prends un livre et je vous en cite les premières lignes du récit.

Pourquoi ce choix ? Je participe au challenge « la belle et la bête », organisé par Pikobooks, qui touche bientôt à sa fin, et me voilà plongée dans l’histoire de la bête. Cette histoire sous-jacente m’a toujours intéressée. Mon fils n’a cessé de me poser la question « pourquoi il est transformé » et bien que cela soit expliqué brièvement (dans le conte, dans le disney), il est vrai qu’on a envie d’en savoir plus !

bellebete

Chapitre 1 – Dans la roseraie des sorcières

L’entêtant parfum des rosiers en fleur engourdissait les sens affûtés de la Bête. Ce jardin, où elle errait, nuit après nuit, lui avait toujours semblé avoir une vie propre. Elle avait eu l’impression, à maintes reprises, que les rameaux épineux qui y serpentaient menaçaient de s’enrouler autour de son cœur pour en étouffer les battements. Parfois, elle espérait que cela se produirait, mais pas en cet instant.

L’histoire de la bête, Serena Valentino, hachette romans (2017), 190 pages

Publicités

10 réflexions sur “Premières lignes #28

    1. J’ai beaucoup aimé lire ce livre même si la personnalité de la bête m’a surprise (un vrai goujat).^^ Le seul gros bémol pour moi, c’est qu’il y a parfois des faux raccords avec le dessin animé.

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s