Premières lignes #33

Je vous retrouve le rdv « Premières lignes » initié par Ma Lecturothèque.

Rappel du principe : chaque semaine, je prends un livre et je vous en cite les premières lignes du récit.

Pourquoi ce choix ? Il est au bookclub de livraddict cette semaine, et je ne l’ai toujours pas commencé ! En attendant, je plonge dans les premières lignes. J’avais essayé de le lire l’été 2015, ça ne l’avait pas fait du tout, mais là je ne vois pas le problème. Les premières lignes me plaisent et je me sens prête à le lire !

peterpan

Tous les enfants, hormis un seul, grandissent. Ils savent très tôt qu’ils doivent grandir. Voici comment Wendy l’apprit à son tour : elle avait deux ans et cueillait des fleurs dans un jardin ; elle en cueillir une autre encore et courut l’offrir à sa mère. Elle devait être bien adorable en cet instant, car Mme Darling, portant la main à son cœur, s’écria : « Si tu pouvais rester toujours ainsi ! » Elle n’en dit pas plus long, mais dorénavant Wendy sr qu’il lui faudrait grandir. Dès qu’on a deux ans, on n’y échappe pas, on sait. Deux est le commencement de la fin.

Peter Pan, James Barrie, 143 pages, Folio 2013, 1ère vo : 1911

 

Publicités

21 réflexions sur “Premières lignes #33

    1. Parfois, tout dépend du moment de lecture ! J’ai profité du bookclub pour retenter, sinon je n’y pensais plus. Je suis quand même très curieuse de connaître l’histoire originale !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s