Sous la même étoile – Dorit Rabinyan

étoileSous la même étoile, Dorit Rabinyan, éditions Les Escales, 2 mars 2017, 320 pages

Tout commence par le froid glacial d’un hiver à New York et tout se termine sur le sable brûlant des plages de Jaffa.

Le hasard a fait se rencontrer et s’aimer une femme et un homme qui ne se seraient jamais adressé la parole dans d’autres circonstances. La femme, c’est Liat, une Israélienne dévorée par une nostalgie profonde de Tel Aviv. L’homme, c’est ‘Hilmi, un peintre palestinien originaire de Ramallah.

À New York, espace neutre hors du temps et de la politique, Liat et ‘Hilmi décident de s’immerger, le temps d’un hiver, dans un amour impossible. Commence alors une vie commune dont la date d’expiration se rapproche chaque jour un peu plus. Dans cet univers clos qu’ils se sont créé, Liat et ‘Hilmi ont décidé d’ignorer les à-côtés, les différences et les fissures. Mais la réalité finit toujours par s’imposer…

Mon avis :

Je remercie netgalley et les éditions Les Escales pour m’avoir permis de découvrir ce livre.

Je me suis intéressée à cette romance atypique du fait de la polémique qu’elle avait suscité en Israël. C’est donc l’histoire d’un véritable amour impossible, et j’étais curieuse d’en savoir plus. Au-delà de l’histoire d’amour, comment le couple allait combattre les mœurs pour s’aimer ? C’est du moins la question que je me posais, et si je n’ai pas forcément eu de réponse, je n’en ressors pas frustrée. Malgré quelques bémols, cela s’est avéré une bonne lecture.

En commençant le livre, je savais juste qu’il s’agissait de l’histoire d’amour d’une femme israélienne nommée Liat, avec un arabe palestinien ‘Hilmi, dans le contexte du conflit israélo-palestinien. Si j’avais lu le résumé, j’aurais su qu’ils se rencontreraient dans un espace neutre : New-York et que cela leur permettrait de vivre cet amour… avec une date de péremption !

Malgré cela, j’ai regretté que le livre ne se passe à Tel-Aviv que dans le dernier quart. L’hiver new-yorkais, qui leur permet de vivre cet amour « pleinement », s’étale et nous avons le droit à quelques longueurs. Certaines scènes m’ont paru plus intéressantes que d’autres, notamment toutes les disputes résultant de leur nationalité. D’où mes guillemets plus haut pour « pleinement ». Le conflit israélo-palestinien paralyse tout de même leur couple. Il s’insinue, les met à l’épreuve.

D’abord, leur couple a une date d’expiration. Ils s’aiment, mais l’été, ça sera fini puisque Liat rentre à Tel-aviv. Si ‘Hilmi habite Ramallah, à environ 80 km, leur amour là-bas est impossible du fait de tensions entre les deux peuples. Et ces tensions, même à New-York, ont l’occasion de ressurgir : Liat qui appelle sa famille régulièrement au téléphone ne peut leur dévoiler l’existence de ‘Hilmi, et si par malheur la politique vient s’immiscer à table, chacun à son point de vue. Et chaque point de vue est compréhensible, ce qui éclaire le lecteur sur divers aspects de ce conflit sans l’assommer de détails. Puis cette date qui approche inexorablement rend les choses de plus en plus difficiles à vivre.

De plus, j’ai apprécié les personnages qui sont « monsieur et madame tout le monde » dans le sens où ils sont décrits avec sincérité alors que la plupart des romances ne lésinent pas sur l’emballage avec des personnages d’une perfection physique à toute épreuve. Ce n’est à mon avis pas une romance que l’on lit pour fantasmer. C’est une bonne romance contemporaine où les protagonistes font face à de vrais obstacles pour s’aimer.

Cette réalité cruelle persistera-t-elle jusqu’à la fin ? Je vous laisse lire le livre et le découvrir par vous-même. Je ne peux commenter cette fin qui m’a étonnée, et qui est très belle et émouvante.

En bref, malgré quelques longueurs, j’ai aimé lire cette romance contemporaine aux côtés de personnages très réalistes, récit d’un amour impossible au cœur du conflit israélo-palestinien. Il nous en offre une vision nouvelle, celle des civils concernés. La fin, émouvante, termine le livre en beauté.

Publicités

8 réflexions sur “Sous la même étoile – Dorit Rabinyan

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s