Normal(e) – Lisa Williamson

normalNormal(e), Lisa Williamson (2015), édition Hachette, 2017, 379 pages

Je remercie netgalley et les éditions Hachette pour ce partenariat !


C’est l’histoire de David dont le rêve d’enfance est de devenir une fille. C’est ce qu’il répond à la question « qu’est-ce que vous voulez être plus tard » lorsqu’il a 8 ans. Suite à cette révélation innocente, des camarades le surnomment « le monstre » jusqu’à ce que cela s’ancre comme une « tradition ». C’est dans cette vie résignée que nous retrouvons David, collégien, subissant du harcèlement scolaire et tentant de cacher son secret tant bien que mal. Sa vie sera bouleversée lorsqu’il rencontrera Léo, collégien difficile et mystérieux.

Je ne veux pas trop en révéler. Au-delà du thème clairement identifié dès les premières lignes, la transidentité, l’histoire est prenante. L’écriture est fluide, et nous prenons plaisir à suivre David et Léo. Si Léo est mystérieux, David est plus clair pour le lecteur. Il désire être une fille mais n’ose pas en parler à ses parents. Si ceux-ci sont exemplaires et se doutent de quelque chose (sûrement s’imaginent-ils que leur fils est gay), ils sont loin de connaître la vérité, et elle pourrait être un choc.

Léo ne se sent pas normal non plus, pour une raison qui nous est d’abord inconnue. Il est issu d’un milieu totalement différent de David. David est ce qu’on appelle un « fils de bonne famille »… alors que Léo vit dans une banlieue pauvre avec une mère que l’on apprend à connaître, mais qui parait d’abord clairement antipathique. Peu présente, peu à l’écoute et élevant son fils à la dure : la vie est injuste, c’est comme ça. On comprend dès lors la colère qui bout en Léo, mais aussi sa volonté de la contenir.

Normal. Je me répète le mot, encore et encore, en faisant les cent pas sur la moquette élimée, les bras et les jambes agités par la colère, à deux doigts de me lâcher et de tout casser.

Viré de son ancien collège -vous appendrez pourquoi si vous lisez le livre-, il se retrouve dans cet établissement où les chances de réussite sont meilleures. Doué en math, il désire faire de bonnes études pour changer de vie ce que sa mère semble ne pas comprendre, répétant qu’il n’est pas mieux qu’eux sous prétexte qu’il va dans un collège fréquenté par des bourgeois. J’ai trouvé ce clivage intéressant et même si les différences entre les deux jeunes hommes m’ont parue très manichéennes au début (riche-pauvre / mère indigne-mère poule / résigné-colère), l’intrigue développe tout ça.

J’ai aimé que l’auteure se dirige vers plus de nuances. Au-delà de la transidentité, le passage de l’adolescence comme construction de l’identité, la recherche de qui on est, est très présente. Ce n’est pas qu’une question de sexe, et je pense que tout ado peut s’identifier à David ou Léo. Ce sont des personnages forts. Si j’ai moins aimé les personnages secondaires (qui sont fortement secondaires d’ailleurs), ce duo est très agréable à suivre. On souhaite que chacun parviendra à se construire afin de devenir un adulte accompli.

En bref, un livre très prenant exploitant le thème de la transidentité d’abord de manière manichéenne, puis tout en nuances. Un livre à mettre dans toutes les mains, en espérant toujours plus de tolérance dans ce monde !

Publicités

8 réflexions sur “Normal(e) – Lisa Williamson

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s