Le Jeu du chat et de la souris – A Yi

jeuchatsouris Le Jeu du chat et de la souris, A Yi, 240 pages éditions Stock (la cosmopolite), 19 avril 2017.

« J’éprouvais une sensation de vertige. J’étais l’ange de la mort, j’avais un pouvoir illimité, je pouvais décider de la vie et de la mort de ces passants, et eux, eux qui pensaient que le monde suivait son cours, ne comprendraient pas cette chose absurde et désespérante qui leur arriverait. Je retrouvai peu à eu mon calme. Et devais choisir ma victime. Oui, je devais choisir. Pour moi, une personne se faisait tuer parce qu’elle méritait de se faire tuer. »

Le narrateur est un jeune homme de 19 ans dont les intentions nous sont connues quasiment d’emblée. Il va tuer.

Son récit nous est conté à la première personne et relate la planification, les faits, la fuite, la capture, le procès… jusqu’au final. Ce roman très court (24O pages, 3 à 4h de lecture) balaie donc de manière exhaustive le meurtre du narrateur.

Cependant, on a du mal à le percer à jour malgré la première personne, et c’est ce qui a fait à mes yeux tout l’intérêt du livre. Quel est le mobile ? Ce personnage ne m’a été ni sympathique, ni antipathique. On a du mal à comprendre son geste, si tant est qu’il y ait quelque chose à comprendre. Son regard sur les autres protagonistes est très intéressant : juges, journalistes, commerçants, avocats, etc. comme autant d’acteurs faisant partie d’une vaste supercherie.

J’ai refermé ce roman avec un sentiment bizarre, ou plutôt une absence de sentiment dont le narrateur m’a contaminé. J’ai lu la postface de l’auteur : « je voudrais que vous lisiez cette œuvre, et je voudrais que vous l’oubliiez ». C’est exactement ce que je vais faire, et pourtant je ne regrette absolument pas ma lecture. Elle a su m’intriguer tout du long, et j’en ai aimé la chute.

C’est vraiment un roman déroutant, car la raison du meurtre est inattendue, car tout nous est raconté avec neutralité. Je resterai brève et évasive sur le lien entre le mobile et la neutralité, car je ne veux pas spoiler, mais je vous assure que rien n’est laissé au hasard jusqu’à la conclusion.

En bref, j’ai aimé ce roman surprenant et déconcertant. C’est une expérience de lecture originale, qui ne laisse pas indifférent et vous sortira sûrement de votre zone de confort.

Merci à netgalley et aux éditions Stock pour cette lecture :

Badge Lecteur professionnel

Publicités

3 réflexions sur “Le Jeu du chat et de la souris – A Yi

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s