La rentrée littéraire #RLN2017

RLN2017C’est la rentrée… littéraire ! Je n’aurais jamais eu l’idée de m’y pencher spécifiquement sur mon blog sans pikobooks qui en a fait une vidéo. Disons que cet événement ne me réjouis pas plus que ça, ni ne me rebute d’habitude… pourtant je lis des romans de la rentrée, je me renseigne, mais je ne suis pas dans l’attente.

Je vous conseille donc la vidéo de Pikobooks qui a proposé de parler de la rentrée sur la blogo, de préférence en s’éloignant des sentiers battus (en fouinant un peu vers ce qui est peu médiatisé). Elle nous propose d’en parler jusqu’au 10 octobre sous le hashtag #RLN2017 sur les réseaux sociaux, les blogs, etc.

Elle propose également 6 défis :

– Mon rapport avec la rentrée littéraire (défi relevé plus bas !)
– Focus sur un coup de coeur d’une ancienne rentrée
– Parler des maisons d’édition qu’on affectionne
– se constituer une whislist/pal rentrée
– lire au moins deux ouvrages de cette sélection
– Ma relation face aux prix littéraires

Vu que je participe au rdv premières lignes de malecturothèque, je vais essayer de vous proposer également des premières lignes en lien avec des livres de la rentrée qui m’intéressent, dès dimanche.

Je vais parler aujourd’hui de mon rapport avec la rentrée littéraire.

Comme je l’ai dit, je ne suis ni pour ni contre. Apparemment, c’est une exception française.

Est-ce que c’est une bonne chose ? Comme le dit pikoobooks, c’est « un moment où tout le monde parle de livre », et ça c’est cool. Cette année, c’est 581 livres (dont 390 français) :o. En gros, ma PAL haha oui, ça fait peur.

Du coup, on touche le côté « non indispensable » de la rentrée d’un point de vue perso : déjà trop de livres à lire… De plus, j’adore le format poche notamment du fait de son prix. Je suis aussi le genre de personne qui doute un peu de l’engouement médiatique à un instant T, même si je me suis déjà faite avoir… cela créé des attentes pas toujours comblées. De ce fait, si je peux me contenter de mes livres ou de livres plus anciens, c’est chouette, et je note mentalement certains titres en me disant que je pourrai m’y intéresser à leurs sorties poche. Par exemple, je n’ai toujours pas lu Petit Pays (sortie fin août 2016, tout le monde en parlait et on en parle toujours, je pense donc craquer pour le poche qui est maintenant dispo 😊). J’avais noté d’autres livres qui doivent trainer dans ma wishlist sans que je me souvienne les avoir notés lors de la rentrée.

Car des livres, il en sort tout de même régulièrement. Donc en général, je me dis, ça peut attendre ! J’ai aussi pas mal de classiques en retard… etc.

D’un point de vue global, je me dis que certains livres doivent être perdus dans la masse. 581, vous imaginez ! En fouillant, j’ai d’ailleurs pas l’impression d’en avoir vu autant car il y a des ME qui me sont inconnues. Si vous avez un lien qui réunit tout ce beau monde, je suis preneuse. Le max que j’ai trouvé c’est booknode avec 225. Bref, je me dis 581 bouquins pour que toujours les mêmes soient mis en avant…

MAIS

Il est vrai que cette période est assez stimulante pour peu que les livres médiatisés correspondent à une part de nos goûts. Il est vrai que la SF-Fantasy sont des genres assez absents des grands médias, de même que le jeunesse/young addult. J’ai même l’impression que les sorties sont assez égales au reste de l’année (et je me base un peu sur le blog de Laurapassage pour le YA^^ ). Je n’ai pas compté mais même en fouinant un peu, je n’ai pas eu l’impression de voir autant de sorties dans les ME qui produisent ces genres. Idem pour les BD/mangas. J’ai l’impression que ça repart après les vacances, mais ce n’est pas l’affluence de chez Gallimard/albin Michel/JC Lattès/Flammarion… qui ont l’air d’être vraiment influencés par cette période. De plus, ce sont des ME qui doivent avoir plus de moyens j’imagine… et elles sont souvent présentes dans les sélections de prix littéraires ! Il y avait eu des remous comme quoi, du coup, l’imaginaire est peu primé au Goncourt, mais cette année 5 ouvrages ont été envoyés et vous trouverez la liste sur le site actusf

Outre cette amélioration, il y a deux trucs que j’aime retrouver à la rentrée :

La Grande Librairie (LGL)

La rentrée c’est aussi la reprise de la grande librairie sur France 5. J’adore cette émission parce qu’elle laisse la parole aux auteurs et parle de livres à une heure de grande écoute, on en voit peu. C’est genre le seul moment où j’allume la télé (je parle des chaines tv). Bref, j’ai hâte de retrouver la grande librairie, qui va encore s’ouvrir avec Nothomb sûrement…

J’adore cette auteure. Mais on touche du doigt le manque de renouveau à chaque rentrée. On sait déjà qui va être invité pour peu qu’on se penche sur le catalogue des grosses ME, y compris pour les premiers romans ! Peu de surprises à ce niveau. En même temps, on ne peut pas le reprocher forcément à cette émission, mais simplement déplorer qu’il n’existe pas d’autres émissions littéraires (du moins sur les chaines traditionnelles). D’où l’initiative de Pikobooks de prendre les choses en main, même si vous verrez qu’il y aura du connu dans ma wishlist. C’est chouette de chercher un peu plus par soi-même !

LGL, c’est quand même une émission que je vous conseille, trouvable aussi sur le site de France 5 en replay. J’ai découvert certains livres dont Americanah. Je n’en avais pas entendu parler, et j’ai trouvé l’auteure fabuleuse dans l’émission, ce qui m’a dirigé vers son livre… fabuleux ! C’était la petite rentrée de janvier 2015. Pour celle de septembre, il y a Leonor de Recondo qui fut une superbe découverte.

Jeudi 7 septembre, je serai donc devant mon écran. Cela permet aussi de faire le tri car je trouve certains auteurs moins intéressants que d’autres, ou alors ce qu’ils disent suffit à satisfaire ma curiosité vis-à-vis de leur œuvre. Je sais qu’elle influence pas mal grâce à mon libraire. 🙂

Plus de vie en librairie

Outre LGL, il y a les librairies indépendantes que je fréquente dont une propose beaucoup de rencontres, sans compter le festival du polar bientôt à Pau. Il y a du beau monde qui arrive… et du coup, j’aimerais lire en priorité les livres dont je vais rencontrer les auteurs. Il ne s’agit pas seulement de dédicaces mais d’une sorte de conférence dialogue. J’en avais déjà parlé dans mon article « si on parlait de rencontres auteurslecteurs« . Mon libraire pose des questions, creuse le sujet et la parole est libre aux lecteurs. Bref, le genre de trucs que je serai dégoutée de louper. C’est toujours très intéressant, et ça fait partie des évènements qui m’incitent à lire les nouvelles sorties.

Du coup, je ne m’attarde pas vraiment sur le négatif du toujours les mêmes, ni sur les prix (article à venir si je relève le défi), mais je me dis que cette médiatisation a quand même du bon. On parle de livres !

De plus, en dehors de l’initiative de pikobooks, je suis cette année inscrite sur netgalley donc je vais pouvoir découvrir plus de livres… et j’ai hâte de vous en parler dans un prochain article.

Bonne rentrée !


8 réflexions sur “La rentrée littéraire #RLN2017

  1. J’aime bien la rentrée littéraire parce qu’en général je me fais ma petite sélection et c’est sympa cette effervescence en librairie. Mais je suis comme toi, j’attends l’année suivante pour les lire lors de la sortie poche, ou alors je les emprunte à la bibliothèque !
    C’est vrai que cest très inegal dans les genres qui sont mis en avant. Ce qui m’agace moi c’est les auteurs connus qui sortent un livre tous les ans au même moment ^^

    Aimé par 1 personne

    1. C’est vrai qu’on a cette impression, qui n’est pas qu’une impression, du toujours les mêmes et on se demande si les petits ne sont pas noyés dans cette masse. Certains sont sûrs de vendre par renommée !

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s