Bilan mensuel – mars avril 2020

On se retrouve pour un petit bilan! Exceptionnellement, je le fais sur deux mois.

En mars, j’ai terminé « Beloved » de Toni Morrison. C’est mon premier livre de cette autrice. J’ai ensuite craqué pour « L’oeil le plus bleu », car j’ai vraiment envie de mieux la découvrir. « Beloved » était saisissant. Certains passages me resteront longtemps en mémoire. De plus, les récentes éditions poches de 10/18 sont vraiment jolies. Foncez !

Toujours en mars, j’ai enfin sorti « Le vieux qui lisait des romans d’amour » de ma PAL. C’est un roman court et magnifique. Il a une dimension écologique assez importante. Nous suivons ce vieux à travers l’Amazonie, à travers une chasse qu’il ne souhaitait pas, et qui est le fait de la cruauté des hommes. J’ai été bien triste d’apprendre quelques semaines plus tard la disparition de l’auteur.

En avril, j’ai lu Mon nom est rouge, que j’ai énormément apprécié. J’ai terminé le premier tome d’Anna Karénine que j’ai adoré (mon top du mois!), j’attends d’avoir lu le 2 pour en parler plus en détails. Enfin, je me suis plongée dans le Maroc des années 50 avec Le pays des autres. Ce fut une bonne lecture.

J’ai relu ces trois courts livres afin de pouvoir mieux profiter du Book Club de Arte qui a lieu tous les dimanches à 20h10 sur Youtube, organisé par Le Mock. J’avais lu Sartre il y a très longtemps, La place en 2015 et Le joueur d’échecs en 2016. Ces relectures ont été motivées par une influence extérieure, mais cela m’a fait énormément plaisir. Je devrais relire mes livres plus souvent. Par exemple, même si ma lecture de Zweig était récente, j’ai capté de nouveaux détails, eu un ressenti légèrement différent, et j’aime toujours autant ! 🙂

didionlivreraisonUn petit Flop, lu en mars, il s’agit d’un livre de Joan Didion. Je voulais découvrir cette autrice et ce court roman me paraissait parfait, mais je suis complètement passée à côté. J’ai pris beaucoup de notes pour ne pas me perdre (alors que le livre fait 288 pages). J’ai trouvé qu’il y avait trop de personnages autour de ces deux femmes et un contexte politique difficile à appréhender. Je me suis forcée pour le finir car je voulais savoir le fin mot de l’histoire, et ça n’a pas changé mon avis. Bof. Je n’avais peut-être pas les bonnes clés pour comprendre, et je n’ai pas été captivée.

Grace se donne pour mission de témoigner de l’histoire de Charlotte. Les deux femmes sont américaines, leurs chemins se croisent dans une petite république d’Amérique Centrale où Grace vit depuis des années. Quand Charlotte s’y installe pour essayer de retrouver sa fille Marine, elle ne soupçonne pas que son destin va se jouer dans ce pays rongé par la violence et la corruption. Grace – placée au cœur de la classe dirigeante de l’État par son mariage – essaie de l’aider. Elle est scientifique, se veut rationnelle. Elle est pourtant incapable de comprendre les passions de Charlotte, une femme qui engage sa vie sans concessions, jusqu’à se perdre.
Roman d’une tragédie à la fois intime et politique, Un livre de raison impressionne toujours, quarante ans après sa première publication, par son écriture laconique et par l’acuité du regard de Joan Didion.

Enfin, j’ai lu et relu des classiques jeunesse avec mon fils. Relire à voix haute les deux gredins m’a fait énormément plaisir. Roald Dahl est mon auteur jeunesse favoris. Il faudrait que je relise les autres. J’adore sa façon de raconter, et il a été assez aisé pour moi d’en avoir une lecture théâtrale. Super moment avec mon fils. J’ai découvert les contes de la rue Broca, et c’était plutôt sympathique. J’ai juste tiqué sur certains contes qui manquent de modernité au niveau de la mentalité (pas très féministe). Sinon, c’est captivant, et mon fils a beaucoup apprécié. Il m’a enregistrée pour les réécouter. Il ne faut donc pas se priver ! 🙂 

Et vous, quels sont vos top et flop d’avril ? 🙂


6 réflexions sur “Bilan mensuel – mars avril 2020

  1. En effet, cette édition de Beloved est très jolie ! J’ai bien fait d’attendre avant de l’acheter 😉 Rien qu’à voir la couverture de La sorcière de la rue Mouffetard, j’ai envie de relire ce bouquin (que je n’ai pas, je l’avais emprunté à la bibliothèque il y a des années de cela!). Nostalgie quand tu nous tiens, héhé !

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s