La maison Hantée – Shirley Jackson

La maison hantée, Shirley Jackson ( 1979), éditions Rivages/noirs, 272 pages

VO : The Haunting Of Hill House

Ayant adoré la série The Haunting of Hill House, j’étais partagée. Lire ou ne pas lire ? Telle est la question. D’un côté, j’avais envie de rester dans l’univers et donc de le lire. D’un autre, le livre est mal noté sur livraddict et où serait le suspens en le lisant ?

Alors déjà trois choses :

  • En fait c’est génial (je détaille plus bas)
  • L’intrigue n’est pas du tout la même (on retrouve les noms, mais la série relate l’histoire d’une famille dysfonctionnelle en lien avec la maison alors qu’ici les personnages n’ont pas de liens familiaux)
  • L’ambiance, en revanche, est très similaire

« Aucun organisme vivant ne peut demeurer sain dans un état de réalité absolue »

Pour vous placer l’intrigue, le docteur Montague (anthropologue), loue Hill House quelques mois pour des travaux de recherche sur « les causes et les effets des perturbations parapsychologiques dans une maison supposément hantée ». Il va donc aller sur place et fait appel à des assistants pour l’aider dans ses observations. Il recrute ainsi Eleanor et Théodora. S’ajoute à ce duo un jeune homme, neveu de la propriétaire de la maison (pour « surveiller »)

Eleanor est une jeune femme, de 32 ans, mais inexpérimentée en ce qui concerne la vie en société. Elle a passé 11 ans à soigner sa mère invalide, et aller à Hill House sonne un peu comme des vacances. C’est le grand départ, l’aventure qu’elle a attendu toute sa vie. C’est vraiment le personnage qu’on apprend le mieux à connaître. Le roman a une dimension psychologique associé à l’horreur de la maison.

« Aucun œil humain n’est capable d’isoler l’élément précis, qui, dans la composition malheureuse des lignes et des espaces, donne une allure diabolique à une maison. Il y avait là cependant un je-ne-sais-quoi – une juxtaposition insensée, un angle mal conçu, une rencontre hasardeuse entre ciel et toiture-, par lequel Hill House respirait le désespoir. »

(citation plus longue sur instagram, 3ème image avec extrait du livre)

La maison semble éveillée, avoir une existence à part entière, ce qui renforce une ambiance à la fois terrifiante et mystérieuse. Pour être honnête, je n’ai pas eu super peur, mais l’ambiance horrifique est bien présente avec une bonne dose de suspens. Ce dernier ne tient pas tant aux éléments d’horreur qu’à l’évolution d’Eleanor qui noue d’emblée une relation spéciale avec la maison. Malgré sa répulsion, elle décide de poursuivre l’aventure.

« Elle dut mobiliser toute sa force morale pour lever le pied et le poser sur la première marche. »

Elle y rencontre Théodora, jeune femme dans sa tranche d’âge, mais tout le contraire d’elle, avec un caractère très affirmé, sûre d’elle-même. Leur relation est très intéressante, passant de la sororité à la rivalité de manière subtile. Elles sont très bien décrites. A cela s’ajoute l’histoire de la maison, les premiers phénomènes étranges et un brin de folie qui semble s’emparer d’Eleanor, à moins que ça soit la maison « maladive » qui la perturbe autant ? Je n’en dis pas plus, car il faut le découvrir !

C’est magnifiquement écrit et c’est ce qui fait travailler l’imagination du lecteur, car on est davantage sur de l’horreur psychologique avec une belle dose de fantastique que de l’horreur pure et dure. Cela m’a même évoqué un parcours initiatique, celui d’Eléanor. Le fait que les éléments surnaturels restent fins laisse planer le doute jusqu’au bout. C’est ce doute, cette inquiétude et cette angoisse palpable au fil des pages qui maintient le lecteur jusqu’au bout dans un état d’alerte.

Je le relirai un jour, et j’ai d’ailleurs déjà relu de nombreux passages. : ) Et seul mon « no buy » m’a empêché d’acheter tous les autres livres de Shirley Jackson en suivant, car c’est vraiment une autrice que je souhaite découvrir plus amplement.

A noter qu’elle était à l’honneur dans le Bifrost 99. J’ai beaucoup aimé les nouvelles qui y figurent, on reste sur une dimension psychologique forte, avec un vrai talent pour intriguer le lecteur et capter son attention.


2 réflexions sur “La maison Hantée – Shirley Jackson

  1. Bonjour,
    J’ai déjà croisé ce livre sur la blogosphère et je ne savais pas que c’était en lien avec la série The Haunting of Hill House dont j’ai envie de voir. A en lire ta chronique, tu me donnes envie de découvrir ce roman 🙂
    Je le rajoute donc ma longue wish-list ^^
    Bonne journée !

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s