Dune – Frank Herbert

Dune, Frank Herbert, éditions Pocket, 826 pages (première édition : 1965)

Difficile de revenir sur ce monument qu’est Dune ! Il s’agit de ma première lecture de ce livre culte, et je rappelle donc le résumé pour ceux qui n’ont pas encore sauté le pas.

https://img.livraddict.com/covers/94/94275//couv33205971.jpg

Nous sommes propulsés dans un Empire comprenant plusieurs grandes familles ainsi qu’un système solaire différent du nôtre. L’histoire commence sur la planète d’eau Caladan où se trouve Paul Atréides, 15 ans, et sa famille. Son père, le duc Leto Atréides, reçoit le fief d’Arrakis, une planète inhospitalière constituée d’un immense désert de sable peuplé de vers géants, et que l’on surnomme Dune. Ce fief appartenait auparavant à leurs ennemis jurés, les Harkonnen alors le duc Leto flaire le piège… Dune est un fief important car elle abrite l’épice de longue vie, une richesse que tout l’Univers convoite.  De plus, de nombreux mystères l’entourent notamment le peuple qui y habite : les Fremen. C’est un peuple qui vit reculé dans le désert hostile, et dont le pouvoir en place sait très peu de choses. Les Atréides vont chercher à s’en faire des alliés.

« Comment s’assurer de la loyauté de tels hommes ? »
« Il existe des moyens qui ont fait leurs preuves : jouer sur une certaine conscience de supériorité, sur le mystique des serments secrets, sur la souffrance partagée en commun. Tous ces moyens réussissent. Cela a été prouvé bien des fois, sur bien des mondes »

Et ceci n’est qu’une petite partie de l’univers qui vous attend. Il y a aussi les Bene Gesserit, ordre mystique dont fait partie Jessica, la mère de Paul, qui a une grande influence politico-religieuse. Cet ordre a été créé pour accroître les talents humains après la destruction des machines qui asservissaient l’homme. « Tu ne feras point de machine qui contrefasse l’esprit humain » Elles détiennent par cet apprentissage des pouvoirs de l’esprit particuliers.

https://geeko.lesoir.be/wp-content/uploads/sites/58/2018/05/dune.jpg
Magnifique illustration de Marc Simonetti

Cette lecture fut une claque ! J’avais déjà vu le film de Lynch, mais il ne m’avait pas autant impressionnée. C’est vraiment un livre-univers fascinant. Frank Herbert s’est énormément documenté et cela se sent sans être lourd. Il aurait lu pendant 3 ans près de 200 livres, des textes classiques (on peut d’ailleurs souligner le côté tragédie grec de Dune) à la philosophie en passant par de la science-fiction, de l’écologie, de la psychologie, etc. ainsi que de nombreux textes du monde arabe (au point d’arriver à s’exprimer dans cette langue). [Source : le podcast dont je parle plus bas]

Dune est très dense. Ce premier tome est constitué de trois parties. La première met surtout en place l’univers et l’intrigue, sans être dénuée d’action. Dès la seconde partie, je dirais qu’on est totalement à l’aise dans l’univers et que le livre est de plus en plus prenant. L’Univers est très complet, mais pas si compliqué que cela dans le sens où Herbert ne perd pas le lecteur dans des informations scientifiques détaillées. Les éléments scientifiques sont là mais incorporés naturellement dans l’œuvre. L’auteur garde pour lui les éléments complexes ne servant pas l’histoire, et va se focaliser sur le côté humain, sur l’écosystème de l’univers. Il élargit la science-fiction à tous les domaines ce qui rend l’univers passionnant.

« Le besoin pressant d’un univers logique et cohérent est profondément ancré dans l’inconscient humain. Mais l’univers réel est toujours à un pas au-delà de la logique. »

https://jolstatic.fr/www/captures/4160/1/136981.jpg

La complexité se retrouve dans tous les thèmes développés qui échappent au manichéisme : le pouvoir, la religion, l’association des deux, l’écologie. C’est un livre qui fait énormément réfléchir. Les personnages sont bien développés et très intéressants. Mon préféré est celui de Jessica.

« La Révérende Mère se tourna vers Jessica. « Tu l’as éduqué dans la Manière. J’en vois les signes sur lui… J’aurais fait de même à ta place. Au diable les Règles. Mais à présent je t’avertis. Ne tiens plus compte de la progression régulière de son éducation. Pour sa propre sécurité, il lui faut la Voix. Déjà, il en a quelque idée, mais nous savons toutes deux qu’il a besoin de beaucoup plus… Et de toute urgence. »

Exit le schéma du héros orphelin qui s’auto-construit qu’on retrouve très souvent… Jessica, la mère du héros, a un rôle très important. Ses pensées sont très intéressantes, et sa relation avec Paul également. L’éducation qu’il a reçue est très importante et mise en avant.  En parlant de pensée, on a accès au monologue intérieur de plusieurs personnages ce qui nous permet un degré de compréhension omniscient.

Que dire d’autre ? Le succès de ce livre est amplement mérité. Je le conseille à tous, y compris si vous n’êtes pas fan de science-fiction car le livre est assez riche pour transcender les frontières.


Pour ceux que ça intéressent, le podcast « Epice et tout » de France Culture était plutôt intéressant, même si un peu spoilant. C’est de là que je tire l’info de la documentation de l’auteur en plus de la biographie présente dans le livre.


7 réflexions sur “Dune – Frank Herbert

    1. Ah ah tous les livres dont je me dis « cette année » (je suis en train de faire une liste de livres à absolument lire en 2021 alors que la dernière fois que j’ai fait ça, j’en ai lu 2 sur 10…). Mais oui, Dune vaut le coup et puisque, si tout va bien, une nouvelle adaptation devrait sortir, 2021 peut être chouette pour la découverte !

      J’aime

  1. J’avais très peur de le lire et c’est vrai qu’au début, c’est un peu dur de tout comprendre. Mais j’ai adoré ce premier tome, comme tu le dis, il fait réfléchir, l’univers est incroyable et les thèmes extrêmement bien exploités. Je viens d’acheter le tome 2, bien plus court, que je pense bientôt lire.

    J’aime

  2. Depuis sa réédition, ce roman me tente énormément mais j’ai peur de me lancer du fait qu’il s’agisse de SF. J’ai quelques difficultés avec ce genre. Pourtant ton et les autres avis que je lis m’intrigue totalement.

    Aimé par 1 personne

    1. Si tu as du mal avec la SF, peut-être qu’il te faudra un peu plus de concentration au début (mise en place de l’univers), mais ce n’est pas de la hard SF et il n’y a pas de détails scientifiques superflus, donc c’est très vite prenant ! J’espère que tu aimeras si tu te lances !

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s