Bilan mensuel – Novembre 2020

A l’heure du bilan de décembre, voici le bilan de novembre !

J’ai lu 3 romans très plaisants dont un coup de coeur pour Le Rouge et Le noir qui fera l’objet d’un article à part.

Les illusions de Sav Loar, Manon Fargetton fut une excellente lecture.

L’ours et le Rossignol de Katherine Arden mériterait que je mette un peu d’ordre dans mes notes qui furent nombreuses, notamment car je l’ai lu dans le cadre du club de lecture de livraddict. Ce fut une lecture que j’ai adoré. Elle sort des sentiers battus. Si vous avez lu Le cirque des rêves, vous voyez ce que je veux dire. Ce n’est pas du tout le même contexte, mais l’ambiance est très présente, ici celle du conte slave dont le lecteur est totalement imprégné, du début à la fin.

Le Rouge et le Noir de Stendhal fut un coup de coeur parmi mes meilleures lectures de l’année. Mon article est déjà prêt. Toutefois, j’ai une petite anecdote à ce sujet. Je l’avais sorti de ma PAL en 2016 et il faisait partie des 10 livres d’un top de livres que l’on ne veut plus lire… A vrai dire, je ne lui avais pas totalement fermé la porte mais j’avais mis le livre dans une boîte à livre (l’ebook se trouve facilement) et bon, un jour peut-être… Ce jour est arrivé et ce fut une révélation ! N’empêche que j’ai bien fait d’attendre CE moment, car mes goûts ont évolué. Tout était prêt pour la rencontre. ^^ Je pense que je le relirai. ❤

Ensuite, j’ai lu du théâtre avec

L’illusion comique de Corneille que j’ai beaucoup aimé. Je n’avais jamais lu Corneille et j’en étais curieuse. La pièce se lit très facilement, ce qui m’a étonnée. Je m’attendais à quelque chose de daté, et j’ai passé un excellent moment. La langue est belle et accessible. Je l’ai même lue à voix haute pour en profiter, ce qui montre la fluidité des alexandrins. On ne s’ennuie pas avec cette pièce baroque qui est également très intéressante. Elle fait l’éloge du théâtre, ce qui est particulièrement plaisant à lire alors que ceux-ci sont fermés, et est une belle représentation du theatrum mundi. Bref, je ne peux que vous la conseiller si vous êtes curieux de ces thèmes.

« Voici un étrange monstre que je vous dédie. Le premier acte n’est qu’un prologue, les trois suivants font une comédie imparfaite, le dernier est une tragédie, et tout cela cousu ensemble fait une comédie. » (Épitre dédicatoire à Mademoiselle M. F. D. R.)

Et pour finir, un essai qui était au club de lecture d’Antastesialit (que vous pouvez retrouver sur Instagram pour le club, et sur Youtube. Vu la sensibilité du sujet, celui-ci est resté sur Insta. Je vous le conseille car elle croise plusieurs oeuvres ayant pour thème la religion et la violence, y compris la religion chrétienne avec un essai de Zweig: Conscience contre violence, que j’ai voulu lire mais bon pas eu le temps… bref!)

Violence et Islam : Entretiens avec Houria Abdelouahed, d’Adonis qui est en réalité un entretien avec Houria Abdelouahed.

Adonis est un poète syrien. Il s’agit davantage d’une discussion qu’un essai. C’est toutefois très intéressant à bien des égards, car le fil de la discussion permet d’avancer pas à pas sur diverses questions qui en appellent d’autres, etc. Parfois, des recherches sur internet sont nécessaires pour préciser les courants et idées. Car il ne parle pas seulement du Coran, mais de la manière d’aborder l’histoire, la poésie, ou encore la politique au regard de l’Islam. Il est très complet et nous donne des sources pour faire le lien entre tous ces sujets. Adonis peut paraitre un peu sévère, mais l’intérêt est bien de questionner une personne concernée (il a quitté son pays après être passé par la case prison pour ses idées politiques, a fui au Liban, fondé une revue qui fut interdite et a traduit de nombreux poètes comme Baudelaire, puis fui le Liban pour venir à Paris… bref, résumé très grossier de son parcours). On sent bien qu’il a une formation en philosophie ainsi que sa sensibilité d’artiste. Cela me donne envie de découvrir la poésie d’Adonis, hors du champ des idées, bien que je ne doute pas que sa poésie aborde des thèmes tels que la dictature, ou encore la guerre…

C’est fini pour mon bilan. novembre fut un bon mois (décembre qui se termine bientôt aussi haha). Je vous souhaite une belle fin d’année !


8 réflexions sur “Bilan mensuel – Novembre 2020

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s