Bilan Janvier 2023 – Lectures et acquisitions

Le mois de janvier 2023 était celui de mon retour sur le blog, sans annonce. Je suis revenue avec un article, puis deux. Je pense que je suis repartie sur de bons rails. Comme je l’expliquais sur mon suivi livraddict, ça me manquait de partager mes lectures. Cependant, j’avais du mal à trouver le temps. J’ai donc décidé de consacrer le mardi soir à cela (a minima, ça me fait un créneau fixe pour ma routine, ça ne m’empêche pas d’écrire à d’autres moments). J’avais aussi des problèmes d’ordi qui sont réglés. Vingt minutes pour ouvrir Firefox, ça motivait pas. : )

Bref, je refais mes petits articles bilans en toute simplicité et janvier était un bon mois !

Très bonnes lectures :

Je ne sais pas si je peux qualifier L’île au trésor de coup de cœur car c’est une relecture d’un livre que j’aimerais relire à l’avenir… Ce qui est certain, c’est que j’aime énormément ce livre ! Il me transporte à la fois dans ses aventures et dans l’enfance. J’ai découvert une nouvelle traduction alors la prochaine fois, je lirai le texte original. Le club des punks contre l’apocalypse zombie était ce mois-ci le livre le plus drôle et une excellente découverte. Je garde Karim Berrouka en « auteur à relire quand j’aurais envie de rire » car ça ne court pas les rues. Autre belle plume, très différente, celle de Dimitri Rouchon-Borie avec Le démon de la colline aux loups, livre bouleversant. Tant que je suis dans les auteurs français, j’ai lu Anicet ou le Panorama, roman d’Aragon. C’est le livre le plus intellectuellement stimulant que j’ai lu ce mois-ci. Je le vois comme à part dans sa bibliographie (je n’ai lu que deux autres romans pour le moment cela dit), car à travers son intrigue, il y a une sorte de quête sur comment écrire le roman à l’époque de l’auteur c-a-d juste après la guerre de 1914 (il a commencé à l’écrire en 1918 sur le front). Ensuite, Le Charroi de Nîmes fut une bonne surprise. C’est une chanson du geste faisant partie du cycle de Guillaume d’Orange. J’ai vraiment aimé Britannicus, une pièce avec des complots, mêlant famille et politique, ça fonctionne bien ! Pour finir, j’ai lu quelques mangas et c’est aussi un de mes objectifs de l’année que d’en lire davantage. J’ai donc lu Utsubora dont j’attends la suite (fin février) et Claymore, manga que je voulais lire depuis très longtemps grâce à l’anime que j’adorais mais qui s’est terminé avant le manga. La fin ne m’a pas déçue !

Lectures mitigées

Des lectures plus mitigées mais pas mauvaises avec Iphigénie dont j’ai trouvé le personnage éponyme vraiment trop « Mary-Sue ». Iphinégie c’est la fille qui doit être sacrifiée pour que les vents soient favorables aux grecs qui vont faire la guerre à Troie. Je n’ai pas vraiment aimé ce personnage et celui de sa rivale dont j’ai déjà oublié le nom. Meilleur ressenti de lecture avec Le bureau des affaires occultes. Je n’en ai pas parlé ici car il était au BC de livraddict. Mon avis est truffé de spoilers donc il aurait fallu que je réécrive un avis sans spoiler.^^ En gros, l’intrigue policière ne m’a pas passionné du tout, mais j’ai plutôt aimé la psychologie de l’agent de police. Je lirai la suite parce qu’elle a un lien avec un des traits du livre qui m’a plu. Je me dis qu’il y a des chances que je préfère le tome 2.

Acquisitions

J’ai acheté 10 livres, j’en ai lu 13 = – 3 livres ! Je suis assez contente pour mon défi PAL, d’autant plus que niveau budget, c’était très light (j’ai eu des chèques cadeau à Noël, donc je les ai choisis mais pas payés sauf ceux d’occasion^^).

J’ai aussi fait deux emprunts parmi les deux lectures donc ma PAL ne baisse en vérité que d’un livre (je viens d’y penser) mais bon, c’est déjà ça.

Publicité

7 réflexions sur “Bilan Janvier 2023 – Lectures et acquisitions

      1. J’aime beaucoup ses poésies, merveilles absolues : Les yeux d’Elsa, La diane française surtout et Les Adieux. J’ai lu aussi La défense de l’infini et Les aventures de JF… virtuosités d’écrivain libre et à l’aise dans tous les genres. J’ai du mal à choisir et à aborder plus avant son œuvre romanesque mais cela ne saurait tarder… Anicet, atypique ? Aragon n’est-t-il pas atypique en lui-même, bien loin de l’image que les classes dominantes lui ont attribuée d’office ?

        J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s